TEMOIGNAGE DE FRANCIS TRITSCH

LE PETIT TRAITÉ A L’USAGE DES HONNÊTES DIRIGEANTS ET  LA VIE EXTRAORDINAIRE DE CHARLIE ET D’AMÉLIE

Qui êtes-vous ?

Bonjour,

Je suis Francis Tritsch et j’habite à Sommières, dans le Gard depuis 3 ans.

Je viens d’avoir 65 ans. Originaire d’Alsace, j’ai vécu plus de la moitié de ma vie en Outre-mer, 3 années en Martinique et 32 en Guyane. C’est un « pays » magnifique et méconnu, à la mauvaise réputation complètement injustifiée.

J’y travaillais comme responsable d’un centre de formation que j’ai créé en 1990, et qui continue à fonctionner aujourd’hui en proposant des formations en alternance et qui s’occupe principalement d’intégrer professionnellement des jeunes ou des demandeurs d’emploi.

Après un parcours de 10 ans en industrie comme chargé d’affaires d’abord, puis comme directeur technique et enfin comme dirigeant d’une entreprise de 110 salariés, œuvrant pour le Centre spatial guyanais, j’ai décidé de créer mon entreprise à 35 ans. D’abord dans l’assistance technique à Maître d’ouvrage, nous nous sommes lancés dans le domaine riche et complexe de la formation pour adultes. Au bout de 15 ans, Equinoxe avec 80 salariés en contrat et plus de 10 intervenants extérieurs, est devenu le leader de la formation professionnelle en Guyane. Après 27 ans, je l’ai transmise à un confrère de Guadeloupe qui continue à l’emmener sur les chemins du succès.

Pouvez-vous nous présenter votre création (pourquoi, comment) ?

Je viens de réaliser deux beaux ouvrages :

Tout d’abord, PETIT TRAITÉ A L’USAGE DES HONNÊTES DIRIGEANTS

L’envie d’écrire mon expérience professionnelle et de relater toutes les leçons que j’ai pu tirer de ces 37 ans comme employé et ensuite comme dirigeant, m’est venu de l’opportunité que m’avait donné un ami. Il avait créé un web journal en Guyane, « le Kotidien », qui était très connu et il m’a proposé d’écrire un article chaque mercredi en 2013 et 2014. C’est cette quarantaine d’articles que j’ai retranscrits dans ce livre, après avoir rajouté le descriptif de certaines expériences qui m’avaient marquées. Ce retour en arrière aujourd’hui, alors que je goûte à une retraite bien remplie, m’a stimulé plus que ce que j’imaginais. Ce plaisir d’écrire, de dérouler ce passé haut en couleur, ces anecdotes qui revenaient sous ma plume, sans effort et avec un flot continu que je ne pouvais arrêter avant d’arriver au point final, a été une grande découverte, moi qui ne m’était jamais essayé à cet exercice et à présent, j’ai envie de continuer. J’ai en chantier deux autres ouvrages, toujours autobiographiques, qui devraient être publiés dans la foulée.

Ensuite, LA VIE EXTRAORDINAIRE DE CHARLIE ET D’AMÉLIE

L’idée de réaliser cet ouvrage s’est faite en plusieurs étapes et d’une manière très étonnante. Je dirais même que c’est un très bel exemple de l’effet papillon, le papillon de Lorenz, théorie qui affirme qu’un battement d’aile de papillon, donc un évènement tout à fait anodin au départ, peut provoquer une tornade au Texas, de part l’amplification du phénomène et pouvant très bien mener au chaos. Ex : un pangolin ou une chauve-souris sur un marché à Wuhan a provoqué la crise mondiale.

Dans notre cas de figure, ce chaos est créatif et porteur d’espoir.

Je m’explique. J’ai débuté cette aventure en réalisant une figurine en plâtre d’un poisson que j’avais trouvé sur internet. Ce poisson a été fait par la céramiste belge Marie Jeanne Van de Velde. Je l’ai appelé Charlie et c’est devenu la mascotte de l’histoire. Puis j’ai réalisé Amélie, toujours sur un modèle de Marie Jeanne et c’est devenu la copine de Charlie. J’avais déjà 2 autres poissons qui avaient été faits par un artiste, également retraité comme moi (oui, je suis retraité mais pas forcément artiste 😊), Yve Bouts2bois qui n’utilise que des matériaux de récupération. Je les ai appelés Némo et Jojo. Puis j’ai fait un hippocampe également avec des bouts de bois de récupération, puis Martine la sardine avec une tête et une queue qui dépassent d’une vraie boite de sardine évidée, et enfin, avec une belle racine d’un mûrier platane, j’ai fait Albert le barracuda. Pour finir, j’ai sculpté un petit poisson clown dans une plaquette en bois, que j’ai nommé Bouba. Une fois entouré de ces figurines, je me suis dit que je pourrais en faire des marionnettes et les filmer. J’ai donc réalisé un décor avec deux grands panneaux que j’ai décorés avec des couleurs vives et divers accessoires disposés devant, pour imiter les fonds marins. J’ai ensuite mis des ficelles quasi invisibles à ces marionnettes et je les ai animées en les filmant avec mon smartphone. Et un scénario s’est créé au fil des séquences. Ah oui, j’oubliais le requin Sharky, qui a créé la terreur en plein milieu de la fête de Bouba, en le dévorant tout net. Pour ne pas traumatiser les enfants avec une fin si violente, je lui ai inventé une grosse toux qui a fait qu’il a expulsé Bouba de ses entrailles qui bien sûr est à nouveau sain et sauf. Je ne me suis pas documenté pour savoir si un requin pouvait tousser. On va dire qu’avec le corona virus, tout est possible !😀

Ensuite, après 3 ou 4 jours de prise de vue, je me suis attelé au montage vidéo. Je n’y connaissais rien. J’ai donc fait l’acquisition de Vidéopad, un logiciel de montage vidéo. J’ai suivi de nombreux tutoriels pour en comprendre le maniement et je me suis entraîné à réaliser ce montage, avec beaucoup de difficultés car il y avait plus de 100 extraits qu’il fallait « nettoyer » et retravailler. Ensuite, je me suis dit qu’il fallait une bonne bande-son pour accompagner cette vidéo et j’ai donc enregistré, avec un autre logiciel d’enregistrement multipistes, Mixpad, 2 chansons bien connues, « la mer » de Charles Trenet et « Besamemucho » de Consuelo Velasquez. J’ai rajouté une 3ème chanson « la vi a bel » d’un artiste guyanais, Dany Play (de son vrai nom Daniel Sinaï).

Quand j’avais fini la vidéo avec la bande-son, je me suis dit qu’un livret papier illustrerait d’une manière agréable la vidéo et ça ferait un beau cadeau pour mes 3 petits enfants.

J’ai donc retravaillé toutes les vidéos pour en extraire des captures d’écran et en faire une trentaine d’images, en complétant avec des photos du tournage ou de la fabrication des marionnettes. C’est là que je me suis tourné vers Copy-Media pour leur demander s’ils réalisaient également ce type d’ouvrage, car je les connaissais en tant qu’imprimeurs de livres et plus particulièrement de mon livre le « petit traité de management à l’usage des honnêtes dirigeants » qui va bientôt sortir de leurs presses.

L’histoire aurait pu s’arrêter là, mais c’est sans compter l’univers qui conspire à chaque fois, car ce livret avec la vidéo, j’ai commencé à les diffuser par internet à mon cercle d’amis et j’en ai eu de très bons retours. Et hier, mes amis vietnamiens de la très belle agence Horizon Vietnam Travel (que je vous recommande chaudement si vous souhaitez visiter ce merveilleux pays qu’est le Vietnam !) m’ont contacté pour me proposer de traduire le livret et la vidéo en vietnamien pour que le directeur puisse les offrir aux enfants de ses collaborateurs.

Cette idée m’a tout de suite enthousiasmé et nous sommes en train de réaliser cette traduction. Puis, je me suis dit qu’on pourrait aller encore plus loin et les traduire en d’autres langues (allemand, anglais, italien, espagnol, portugais du Brésil, créole, marocain). Aujourd’hui je ne sais pas encore jusqu’où nous irons dans cette voie de la traduction, mais j’ai l’impression que ça va aller très loin, car ayant un caractère très entier et fonceur, il est manifeste que quelque chose s’est passé avec cette marionnette de Charlie qui a pris une ampleur que personne au départ ne soupçonnait et ça, ça me plait.

Entre temps, j’ai pensé l’offrir à des structures hospitalières pour enfants malades, ou à des structures spécialisées dans la trisomie 21, et ainsi de suite.

Quel est votre ressenti sur votre expérience chez COPY-MEDIA ?

J’ai trouvé COPY-MEDIA par hasard en tapant « publier son livre » sur internet et j’ai immédiatement été conquis par leur professionnalisme, leur réactivité et leurs conseils avisés. Très vite nos échanges sont devenus presque quotidiens et j’ai eu de leur part un soutien et un encouragement qui m’ont été fort utiles. Pour la couverture, car il me semble que l’accroche qui est faite par la couverture, quand on prend un livre en main, est essentielle, a été l’œuvre de Béatrice, la graphiste et elle a parfaitement su mettre en musique ce que je voulais faire figurer, le symbolisme du chef d’entreprise qui est, à mon sens, un véritable chef d’orchestre qui mène son orchestre, avec bienveillance et rigueur, pour interpréter une œuvre de qualité.

La relation chaleureuse que j’ai pu nouer avec Pauline, a été une des belles rencontres qui m’a stimulé dans cette aventure avec cette entreprise éthique qu’est COPY-MEDIA.

J’ai mis le point final à ce livre le 20 mars 2020 à l’Equinoxe de printemps, les Equinoxes représentants pour moi un symbole fort. C’est aussi le début de cette période très particulière du début du confinement, période qui, à l’heure actuelle où je rédige cet article, pourrait déboucher sur quelque chose d’autre, de meilleur, de stimulant et qui nous permettrait de préparer un avenir serein pour nos enfants et petits-enfants et j’appelle ça de mes vœux et j’invite tout le monde à œuvrer pour un changement en profondeur, un nouveau paradigme, un « après-crise » que nous devons imaginer avec optimisme, utopie et sans limite et tout un chacun, tel le colibri, pourra faire sa part.

Où trouver vos ouvrages / comment vous contacter ?

Pour mon premier ouvrage, je n’ai pas encore réfléchi au canal de diffusion de ce livre. Je pense qu’il sera avant tout le support des nouvelles formations que j’ai envie de mettre en route à l’usage des dirigeants ou des jeunes qui veulent se lancer dans l’aventure passionnante de la création de leur entreprise. J’imagine aussi des séances de dédicace dans des petites librairies de quartier dans le département où nous avons choisi de nous installer, le Gard ou dans l’Hérault, département voisin. Je peux aussi le mettre à disposition via des commandes par internet et livré à domicile (en évitant toutefois de faire appel à Amazon… 😊)

Ce que je peux dire pour conclure, c’est que je n’ai pas imaginé une seconde, quand j’ai commencé à écrire ce livre en janvier, que ça me conduirait sur ces chemins passionnants de la création, des rencontres et m’ouvrirait les portes d’une nouvelle activité, que j’envisage cependant de réaliser en bénévole.

Pour la commercialisation de mon second livre, avec la vidéo, je pense déjà en offrir pas mal. Je me suis aussi engagé à ne pas faire un centime de bénéfice et de reverser les recettes de la vente nette (c’est à dire une fois les frais d’édition), à une association en Guyane qui vient en aide aux tortues luth. Ce sont ces énormes animaux marins qui pèsent près de 600 kg et qui sont menacés car ils ingurgitent malgré eux des plastiques flottants entre deux eaux, pensant que ce sont des méduses. Cette association les suit (en les puçant) et fait une surveillance du littoral pour éviter que les chiens errants ne détruisent les nids en déterrant les œufs enfouis.

Donc, j’ai vraiment assisté à une vraie tornade ou cyclone déclenchée par 2 poissons (en plâtre), Charlie et Amélie.

Sinon, pour acquérir l’ouvrage, vous pouvez me contacter sur francis.tritsch@gmail.com

D’avance merci si vous êtes intéressés.

Francis

Le lien pour regarder la vidéo sur YouTube est https://youtu.be/wGiWZrR8d20

L’AVIS DE L’EXPERTE PAULINE :

J’ai fait la rencontre de Francis le 17 janvier 2020 et depuis, nous avons en effet communiqué de manière presque quotidienne !

Avec l’ensemble de notre équipe, nous avons eu à cœur de l’accompagner pas à pas dans ses projets d’éditions afin que cette aventure soit un véritable plaisir et une belle réussite.

Pour son premier ouvrage, nous avons eu la chance de pouvoir réaliser la couverture de l’œuvre, ce qui est un vrai plus pour nous dans notre démarche d’imprimeur car nous savons combien de très beaux textes n’atteignent pas les mains des lecteurs par faute d’une couverture peu attrayante…

Ici, nous avons suivi ses quelques instructions et avons eu ensuite carte blanche pour créer un design professionnel.

Après quelques ajustements et validation du visuel, nous avons suivi les codes techniques de la fabrication d’un témoignage afin de réaliser un bel objet : un livre souple dont la couverture est une carte couchée satinée 255gr pour une belle tenue, mais cette fois pelliculée velours pour un toucher doux, très apprécié des lecteurs, et une impression en noir et blanc sur un papier bouffant blanc 80gr, dont la texture, la belle épaisseur et la teinte légèrement crème apportent tout le plaisir nécessaire à la lecture. Un papier toujours fabriqué par la papeterie Clairefontaine dans les Vosges pour un livre 100 % made in France.

Pour son second ouvrage, Francis m’a tout de suite indiqué que nous changions totalement de registre : il s’agit ici d’un beau livre jeunesse carré au format 20 x 20 cm, ni trop petit, ni trop grand, parfait pour les enfants !

Les visuels et la mise en page étant créés par l’auteur, il était très important de trouver ensemble les papiers parfaits pour mettre en valeur les couleurs et les images. Nous avons donc choisi une couverture plus souple que le premier ouvrage (un papier couché satiné 300gr) afin de permettre une meilleure manipulation de l’œuvre par les enfants et un pelliculage brillant renforçant les couleurs et les contrastes pour ravir leurs yeux.

Pour le corps, nous avons sélectionné un papier relativement épais et satiné (couché satiné) en 150gr toujours dans le but d’obtenir un beau rendu des photos et des couleurs mais aussi permettant une belle tenue de l’ouvrage lors de la manipulation des petites mains.

Un BAT (Bon à tirer) papier nous a permis de valider l’ensemble de nos choix pour les deux ouvrages (et à l’auteur quelques corrections de dernière minute) avant de lancer les tirages.

Quelques jours plus tard, les livres partaient en livraison pour vivre leur vie entre les mains de nombreux lecteurs, parfois même à l’autre bout du monde ! En effet, « La vie extraordinaire de Charlie et d’Amélie » est désormais disponible au Vietnam et déjà entre les mains de nombreux enfants !

Merci Francis pour la confiance que tu nous as accordée et pour cette belle aventure littéraire que nous vivons ensemble !