• Accueil
  • ACTUALITE
  • Laurent Ayçaguer, nous raconte son expérience du crowdfunding.

Laurent Ayçaguer, nous raconte son expérience du crowdfunding.

image004Un nouveau mode de financement attire de plus en plus d’auteurs désireux de lancer leurs projets, il s’agit des plateformes de financements participatifs appelés aussi sites de crowdfunding, à l’image du site Kiss Kiss Bank Bank http://www.kisskissbankbank.com/ ou Ulule https://fr.ulule.com/
Laurent Ayçaguer, poète Bordelais, nous raconte son expérience.

-Pourquoi avez-vous choisi  l’auto-édition ?
La poésie m’accompagne depuis mon adolescence. Le déclic a été la musique. Elle m’inspire, me procure des émotions que je couche sur du  papier en m’évertuant à trouver la bonne équation entre l’émotion, le son, le mot et le rythme. Le plaisir est mon seul guide. L’humain mon thème favori.
« De la plume de mes elles », est le neuvième tome de mes aventures littéraires. J’avais cette fois l’envie de voler de mes propres ailes. D’être totalement libre de mes choix de textes, de prix de diffusion, de date de publication. Je souhaitais oser le caprice de faire ce que je veux. De travailler sur une forme de publication originale. Après avoir longtemps collaboré avec les Editions du Non Verbal (six de mes recueils) mais dont l’orientation commerciale a changé, j’ai cherché une autre solution pour donner vie à mon nouvel ouvrage. J’ai donc décidé de solliciter les lecteurs fidèles à ma poésie ou tout internaute désirant participer à une entreprise collective.

-Pourquoi vous êtes-vous tourné vers une plateforme de financement participatif ?
J’ai découvert ce printemps, par hasard, le site de crowdfunding KissKissBankBank. Le principe est simple : vous fixez d’abord la somme que vous souhaitez obtenir auprès du public (réseaux sociaux, relations, lecteurs, amis…). Le rôle de COPY-MEDIA et notamment de Julia Pouly a été prépondérant. Elle m’a aidé à élaborer ce budget de manière très réactive et très précise. Ensuite vous définissez la durée nécessaire pour obtenir ces fonds auprès du public. Vous choisissez différents types de contributions (entre deux et cent euros dans mon cas). En contrepartie du don, vous vous engagez à offrir quelque chose au participant : son nom à la page des remerciements, un exemplaire dédicacé, etc.  Enfin vous envoyez la trame de présentation du projet au site de crowdfunding qui, soucieux de la réussite de l’entreprise, vous propose des améliorations, corrections avant validation. A la fin du délai, si le montant n’est pas atteint, le projet tombe à l’eau et les participants sont remboursés.

J’ai eu de la chance, en quelques jours seulement et grâce à la fidélité de mes lecteurs, j’ai réussi à obtenir la somme nécessaire pour que puisse paraître « De la plume de mes elles ».

L’intérêt est donc double : vous avez une vue réelle et anticipée de l’impact de vos écrits avant publication (en cas d’échec aussi !) et vous n’avez pas d’avance d’argent à prévoir.

J’ai donc pu aller au bout de mon idée.  Ecrire un recueil pour les femmes qui hantent ou colorent mes nuits en jouant avec les mots, les sons et les prénoms. En livrant un peu de mon jardin noctambule.

Savoir que ce livre est paru grâce à la générosité et au soutien des contributeurs est une grande satisfaction.

-Comment s’est passé votre expérience avec Copy-Média ?
Parfaitement bien. Copy-Média est un professionnel. Julia Pouly et son équipe m’ont aidé à matérialiser mon projet en étant à mon écoute, toujours  disponibles, en me prodiguant de nombreux conseils sur la mise en page, l’élaboration de la couverture, en m’apportant leur expertise et leur savoir faire. Bref Copy-Média m’a affranchi de toute la partie purement technique qui rebute l’auteur que je suis et m’a permis de me concentrer uniquement sur l’aspect créatif de mon nouveau « bébé ». Le résultat est tout à fait conforme à mes espérances.

http://laurentaycaguer.e-monsite.com/
Laurent.aycaguer@wanadoo.fr

Laurent-Ayçaguer-imageDe-la-plume-de-mes-ellesOuvrage de Laurent Ayçaguer « DE LA PLUME DE MES ELLES», imprimé chez Copy-Média :
Format : 14,85 x 21 cm
Couverture: Impression recto seul 4 couleurs, sur de la carte couchée satinée en 255g, avec pelliculage brillant
Feuillets : Impression noir et blanc recto verso sur papier bouffant blanc 90g avec une main de 1.8
Nombre de pages : 118

2 réflexions au sujet de « Laurent Ayçaguer, nous raconte son expérience du crowdfunding. »

  • Je ne vois pas très bien pourquoi vous avez eu besoin de recourir au crowdfunding. Cela ne coûte quasiment rien à l’auteur de faire de l’auto-édition sans aucune participation des lecteurs en amont de sa publication en auto-édition.

  • Si l’auteur choisi d’imprimer son livre, il y a les frais d’impression qui interviennent.
    Le financement participatif permet à l’auteur de s’assurer des ventes avant que son livre ne soit imprimé, et du coup ne pas avancer les frais de fabrication.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *