Alternatives à Photoshop

Il existe plusieurs logiciels de retouches d’images gratuits (filtres, corrections, effets, dimensions et résolution…).

La dernière découverte : l’entreprise australienne Canva vient de lancer la version bêta de son service qui espère simplifier la vie des designers amateurs. L’idée est simple : proposer dans un service Web un outil de retouche et de mise en page, accompagnée d’une banque d’images peu onéreuse pour permettre au grand public de réaliser des flyers, affiches et autres présentations. Si Photoshop peut se targuer d’être un outil très complet, on peut néanmoins lui reprocher d’être parfois un peu trop évolué pour certains projets. Partant de ce constat, la start-up Canva lance un service de mise en page et de retouche graphique simplifié et entièrement accessible via un navigateur Web.  https://www.canva.com/

Une fois inscrit sur le site, l’utilisateur dispose sur l’onglet gauche de la page de tout un choix d’images et de formes, que l’on peut filtrer à l’aide d’une barre de recherche.  De la même façon, le site propose des choix de différents fonds pour illustrer les projets, ainsi que la possibilité d’éditer du texte ou d’importer des images déjà présente sur votre bureau pour les éditer ensuite à l’aide du service. Le site permet de réaliser ainsi rapidement divers types de projets, de la carte postale personnalisée à l’affiche amateur, et d’exporter le tout au format PDF ou directement sur les réseaux sociaux. Canva se présente comme un outil « suffisant » pour les usages quotidiens de retouche d’image mais n’envisage pas de devenir un outil comparable aux logiciels professionnels utilisés par les graphistes.

Voici une liste d’autres « Softs » qui vous seront utiles :
Photofiltre
The GIMP
Photoshop Elements
Autres logiciels à explorer…

Pour conclure, je vous rappelle les contraintes pour un rendu optimal en impression :
– Haute définition : image à l’échelle (par exemple : 10 x 15cm) à 300 dpi minimum (pixels par pouce)
– Pas de pixel ou flouté apparent
– Directement convertie en CMJN (Fogra 39 ou ECI 300%)
– Enregistrée en .Tif ou .PDF (éviter le JPG).

3 réflexions au sujet de « Alternatives à Photoshop »

  • Bonjour,

    sur la page http://www.copy-media.net/alternatives-a-photoshop/ je relève :
    un outil […], accompagnée
    des images déjà présente
    un outil « suffisant » pour […] : pourquoi des guillemets ?
    une liste d’autres « Softs » : pourquoi des guillemets ? Pourquoi de l’anglais ? Pourquoi une majuscule ? Pourquoi pas « une liste d’autres logiciels » tout simplement ?
    à 300 dpi minimum : minimum, vraiment ? Donc 600 dpi c’est mieux et 1200 encore mieux ? Ai récemment fait imprimer ailleurs un livre A4 avec des images pleine page à 150 dpi sans aucun problème.
    Pas de pixel ou flouté apparent : rien compris, merci d’expliquer.
    (Fogra 39 ou ECI 300%) : les deux profils étant disponibles dans The Gimp, il serait bon d’expliquer sur quels critères choisir le bon profil.

    Merci.

    jipé

  • Sophie Genillon

    Sophie Genillon on

    Bonjour M. Jipé
    Les guillemets pour le mot suffisant était pour marquer la différence avec Adobe Photoshop, outil très puissant et complet selon les professionnels.
    En ce qui concerne le 300 dpi, toujours à la dimension finale, c’est la résolution minimale pour ne pas perdre en qualité d’image.
    Les imprimantes numériques, en général et selon les marques, impriment entre 600 dpi et 1200 dpi. Il est vrai que la qualité ne peut qu’être meilleure si votre image est en très haute résolution.
    Imprimer au delà de 600 dpi n’est pas nécessaire sur les petits formats tel qu’un prospectus ou un livre. L’œil humain distingue à peine la différence, toujours en parlant d’une image de très bonne qualité.
    Maintenant, pour les images entre 120 dpi et 300 dpi, la qualité ne sera pas au rendez-vous, la netteté et la clarté vont être sacrifiées, surtout s’il y a du texte aplati dans l’image. Selon la technologie de l’imprimante (jet d’encre, toner, offset…), nous pouvons jouer sur la trame,l’absorption du papier, Si vos photos sont en niveaux de gris, utilisant que l’encre noire, une trame apparaîtra sur les gris clairs.
    Les pixels apparents sont souvent liés au fait d’agrandir extrêmement une image minuscule. On peut passer d’une image de 30 x 30 mm à 300 dpi à 100 x 100 mm à 90 dpi. La résolution est liée également à la taille de l’image.
    Pour les profils colorimétriques cités, l’ISO COATED Fogra 39 est destiné au papier couché (comme les satinés ou brillants) en imprimerie traditionnelle d’offset, et l’ISO COATED ECI V2 300%, est basé sur le Fogra 39, mais ne dépasse pas le taux d’encrage à plus de 300% sur 400%. Cela permet d’alléger la quantité d’encre et de sécher plus vite.
    J’espère avoir répondu au mieux à toutes vos interrogations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *