Road Angels de Eric Lobo

Eric Lobo ou l’homme qui a fait le tour du monde en Harley-Davidson. Il nous conte dans Road Angels une partie de sa vie. Tout débute fin 2009. La crise boursière touche le secteur du bâtiment et Eric Lobo qui travaille dans ce milieu apprend un matin que son entreprise n’a plus besoin de ses services. Le calvaire commence. Les banquiers lui tombent dessus, il ne peut plus assumer son appartement. Sa femme et ses enfants retournent aux États-Unis. Ajoutez à cela le décès de sa mère et d’un ami. Il doit se reconstruire, revenir à l’essentiel: découvrir l’autre à travers différentes cultures.

Presque sans bagages et sans argent, il entame alors un road trip au guidon d’une Harley-Davidson. Ses trésors sont ses appareils photographiques qui lui permettent d’immortaliser ce qu’on ne peut décrire. Étant également reporter photo, il retrouve ainsi sa passion. Au cours de son voyage, il traversera de nombreux pays, en particulier la Russie, une étape passionnante et bouleversante.

Eric Lobo a besoin de s’évader, il se prend peu à peu au plaisir de rouler, de laisser les grisantes vibrations de la vitesse s’emparer de lui. Cependant, la Russie est dangereuse. Pourtant, il y fera de belles rencontres qui lui seront utiles. Il sera protégé pendant la plupart de sa traversée. Un de ses compagnons de route se fera d’ailleurs assassiné. Il parviendra à aller à Tokyo. Grand écart de culture et de paysage. Ce sera ensuite le Canada et les États-Unis puis le retour à Paris. Il serait impossible de décrire ce road trip fait aux côtés des « anges de la routes », tant tout ce périple est incroyable et riche en anecdotes.

En plus d’une belle histoire, il faut aussi avouer que la lecture est agréable. Le style est vif, parfois émotionnel et l’ennui ne vient jamais. Une fois la première page ouverte, il est impossible de refermer ce livre. Ce qui fait aussi le succès de livre est que c’est un témoignage sincère. Ça sent la sueur, la vodka, la musique traditionnelle mélangée au rock et au metal, le cambouis, la fatigue mélangée à la faim… Mais par dessus tout, ce récit sent le bonheur, la renaissance et le plaisir de se retrouver.

Road Angels est tout simplement une belle démonstration d’espérance, d’ouverture d’esprit et d’âme. Une merveille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *