Questions-réponses à Alain Moulinet

Pouvez-vous nous présenter l’origine de ce projet de livre ?

4-564x368Cela peut paraître ringard dans ce monde où tout est automatisé, mais la marche est chez moi un besoin essentiel. Un élément vital nécessaire à mon équilibre et source d’inspiration : “La marche a quelque chose qui anime et avive mes idées : je ne puis presque penser quand je reste en place, il faut que mon corps soit en branle pour y mettre mon esprit.” Jean-Jacques Rousseau. Originaire d’une cité HLM dans une banlieue pauvre de la région parisienne, la marche de compétition m’a permis dès mon adolescence de connaître d’autres horizons. Un short, un débardeur, une paire de chaussures et à moi l’aventure. Lorsqu’en 1970, l’épreuve Strasbourg-Paris, qui était à la marche au début du XXème siècle ce que le Tour de France est au cyclisme, renaquit de ses cendres après une longue interruption, je n’eus plus qu’une seule idée en tête : participer à cet Everest pédestre !

Après un demi-siècle de cette aventure sportive auréolée de quelques succès dont deux titres de champions de France, de nombreuses capes internationales et surtout riche de belles rencontres, l’écriture d’un livre relatant cette passion s’est imposée comme une évidence. C’était un devoir de mémoire pour un sport aujourd’hui marginal et tous ses champions aujourd’hui oubliés.

Quel est donc le thème de cet ouvrage ?

3-564x368« Le cercle des marcheurs disparus » retrace dans un livre épais de 400 pages toute l’histoire de la marche de fond de compétition depuis ses origines au 18ème siècle. Sa trame essentielle repose sur l’épreuve Paris-Strasbourg créée en 1926 par Emile ANTHOINE. Il faut savoir qu’à cette époque, cette épreuve de marche drainait au bord des routes tout au long de son parcours des foules aussi nombreuses que pour le Tour de France cycliste. Plus de 50 000 personnes s’amassaient sur la Place Kléber de Strasbourg pour accueillir ses héros à l’arrivée. Nommés Jean LINDER, Louis GODART, Ernest ROMENS ou Gilbert ROGER, ils étaient aussi célèbres que leurs contemporains champions cyclistes: Francis PELISSIER, René VIETTO, Jean ROBIC ou Louison BOBET.

Pourquoi avoir choisi de travailler avec Copy-Media ?

Après des années de recherche d’archives et d’écriture, le manuscrit une fois bouclé, il me restait une étape essentielle et déterminante pour parachever tout ce travail : l’édition de mon livre. Compte tenu que son thème s’adressait à un public très spécialisé, l’auto-édition s’imposait. Et comme j’avais déjà en tête de publier d’autres ouvrages sur le même sujet, la création des « Editions le marcheur » me permettait de monter une structure pour leur diffusion.

Il ne restait plus qu’à trouver un imprimeur. Internet, il faut le reconnaître, facilite bien les choses. Encore, faut-il faire le bon choix ! Comme dans tous les domaines il y a des bons et des mauvais. Après quelques contacts et demandes de devis, Copy-Media, grâce au professionnalisme de Monsieur LABORIE, s’est vite avéré comme l’interlocuteur le plus à l’écoute de mes besoins. Néophyte en la matière, ses conseils techniques m’ont permis très rapidement de prendre les bonnes décisions, que ce soit sur le format, la qualité du papier, la mise en page et la conception de la couverture. Et surtout, ce qui ne gâche rien, à un prix très compétitif !

Ensuite, tout s’est déroulé comme du papier à musique. Trois jours à peine après avoir transmis mon manuscrit sous forme de fichier PDF à Monsieur LABORIE, je recevais le B.A.T. (bon à tirer). Et dix jours seulement après mon feu vert donné pour l’impression, je recevais la totalité des exemplaires commandés à mon domicile. Je reste estomaqué par la réactivité, l’efficacité et la qualité du travail fourni par l’ensemble du personnel de Copy-Media.

La création d’un site internet et la promotion de mon livre avec FREE-LAB ?

Là aussi, je suis peu familier des outils de communication modernes et FREE-LAB, filiale de Copy-Media dans ce domaine, répond aux besoins des auto-éditeurs pour faciliter la promotion et la mise en vente de leurs œuvres. En moins d’une semaine avec Monsieur SPIROUX, responsable de FREE-LAB, mon site était créé et dès la semaine suivante, une newsletter était expédiée à plusieurs milliers de lecteurs potentiels.

Où peut-on trouver votre ouvrage ?

Toutes les informations se trouvent sur mon site http://editionslemarcheur.fr

2 réflexions au sujet de « Questions-réponses à Alain Moulinet »

  • Bonjour cher Monsieur,

    même si je n’ai pas donné signe de vie depuis l’édition du livre sur mon grand’père Klem, je garde en mémoire votre excellent professionnalisme; je suis entrain de suivre une formation pour apprendre à écrire un roman, et dans les mois à venir je préparerai ma biographie un peu romancée. Bien entendu je vous contacterai à ce moment là.
    D’ici là, recevez mes sincères salutations.
    M.J. Malfois

  • Nicolas LABORIE

    Nicolas LABORIE on

    Bonjour Mme MALFOIS,

    Ça me fait plaisir d’avoir de vos nouvelles.
    Je reste bien évidement à votre disposition pour votre nouveau projet.
    Cordialement,
    Nicolas LABORIE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *