L’ombre de polycaste de M. Ledeuil

Lorsque j’ai lu le résumé de « L’ombre De Polycaste » de Michel Ledeuil, j’ai su instantanément que j’allais adorer. En effet, il est grisant de replonger au cœur de la Grèce antique et de redécouvrir l’histoire de Cassandre, princesse troyenne, qui se termine de façon tragique ; de trouver des hypothèses sur le déclenchement de la guerre de Troie…

Est-ce donc un roman historique ? Oui, dans une certaine mesure mais pas seulement car l’action principale se déroule entre 1991 et 1993, époque savamment choisie par l’auteur puisque les téléphones portables n’existaient pas et que le tourisme de masse n’était pas aussi important qu’aujourd’hui.

Ce roman raconte en fait une histoire d’amour naissante entre Sylvia, une jeune femme archéologue qui dirige des fouilles à Epidaure et Hector un jeune homme exerçant la profession de management touristique. Une rencontre sur les routes du Péloponnèse et leur passion commune pour la Grèce antique vont tout déclencher.

Très professionnelle,  Sylvia aborde le passé de façon scientifique, alors qu’Hector, rêveur dans l’âme, est persuadé que certains personnages mythologiques ou issus des textes homériques ont réellement vécus et que les évènements décrits ne sont que des faits réels transmis oralement.

Sans être dupe, Sylvia se laisse entrainer dans les fantasmes d’Hector. Mais alors que leur histoire d’amour prend forme, l’arrivée d’Ismène, la sœur de Sylvia, va faire l’effet d’un ouragan et va tout bousculer en dévoilant un terrible secret que cache Sylvia. Ce dernier aura des conséquences dramatiques et Hector sera surpris de voir combien la jeune femme peut devenir dangereuse, possessive, jalouse jusqu’à considérer Cassandre comme une véritable rivale.

Michel Ledeuil nous emmène dans une histoire singulière et possède une plume de maître. Sa passion dans le roman historique est grande puisqu’il en a écrit cinq dont le magnifique « La Comtesse de Retiro ». Il édite lui-même ses romans et il faut absolument soutenir l’autoédition car il se cache quelques pépites que l’on n’aurait peut-être jamais découvertes sans ce moyen-là de publication.

« L’ombre De Polycaste » est une réussite enthousiasmante ! Magistral !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *