L’AUTOÉDITION, TÉMOIGNAGE DE MARTINE LARRUE MAILLE

L’auto-édition de mon livre m’a donné, avant tout, un sentiment de liberté absolue, certes avec son cortège de contraintes et de risques mais en contrepartie avec de merveilleuses surprises et de belles rencontres.

Cette liberté, au niveau de la création, est totale car elle m’a permis de publier mon texte en toute intégralité, sans être soumise à des contraintes de modification, de suppression, de réécriture de certains passages qu’un éditeur aurait pu m’imposer. Mon texte imprimé est tel que je l’ai imaginé, créé, ressenti, voulu, écrit.

Je retrouve cette liberté dans les modalités pratiques  de mise en vente de mon livre ; j’ai le choix absolu dans le schéma de vente que j’ai mis  en place (diffuseurs de presse, libraires, grandes surfaces, divers salons, Internet). En conséquence, je gère de façon personnelle le planning des « journées-dédicaces » dans les magasins et ainsi la fréquence de rencontre avec le public.

Cette liberté s’accompagne, en contrepartie, de la prise de risques certains : assumer les frais financiers d’impression des livres, faire face éventuellement à un échec commercial auprès du public, rechercher des dépositaires intéressés par le dépôt-vente du recueil, réaliser sa propre publicité en contactant radios, journaux, revues. A ce stade-là, j’ai troqué ma plume contre une mallette de VRP, mon amour de la solitude pendant l’écriture contre une vie sociale de divers contacts, mes rêves imaginaires contre la dure réalité des comptes financiers !

Cependant, cette aventure totalement inattendue et inconnue de l’auto-édition est un bonheur complet et total pour moi : bonheur d’avoir imaginé, conçu, écrit, fait imprimer mes écrits en totale liberté, sans aucune contrainte de qui que ce soit, pour ensuite partir à la rencontre des lecteurs et échanger avec eux.

Cette création personnelle d’un livre depuis les premiers mots écrits au stylo bic jusqu’au premier livre vendu est un accomplissement merveilleux d’un rêve de toujours.

Ouvrage de Martine Larrue Maille imprimé chez copy-media

  • Format : 148.5 x 210 mm
  • Couverture : 4 couleurs recto seul
  • Papier de couvertures : Carte couchée satinée 255 gr
  • Pelliculage : Recto brillant
  • Feuillet : Noir et blanc recto verso
  • Papier : Bouffant blanc 80 gr
  • Nombre de pages : 170

Lire la suite

6 réflexions au sujet de « L’AUTOÉDITION, TÉMOIGNAGE DE MARTINE LARRUE MAILLE »

  • Chère auteure,

    Combien je rejoins votre raisonnement, et combien il me parle, j’avais l’impression en vous lisant de me projeter dans mon propre parcours, tout aussi grisant que le vôtre.
    Voilà sept ans maintenant que j’écris, sans avoir regretté une seule fois ma décision.
    Alors bonne chance, bonne route, profitez-bien et continuez sur votre lancée.
    Bien amicalement –
    MTH WININGER

  • Toujours un mot gentil Mme WININGER 🙂 Je suis ravie de voir que vous restez abonnée à nos info et que vous réagissiez 🙂 Continuez … vous avez raison c’est fait pour !! A très bientôt et merci encore de votre confiance et de votre fidélité !!

  • C’est vrai mais à quel prix !…toutes ces contingences de diffusion…de V.R.P….de ventes éventuelles au gré des salons…prennent sur le temps de l’écriture…

  • Bonjour, il y a longtemps que je n’ai pas laissé de commentaire… Mon roman est terminé depuis un moment déjà. Une fin attendue, posée sur huit longues années d’écriture…. Depuis, je me sens un peu désoeuvrée, presque perdue, triste… un sentiment très étrange dont j’ai bien du mal à sortir. Après quelques envois, sans succès, à quelques maisons d’édition, mon manuscrit dort dans ma bibliothèque. J’ai pensé à l’autoedition et je me souviens de l’excellent contact avec Tristan Pavon. Je reste admirative de tous ces auteurs qui tentent l’aventure. Moi, elle me fait trop peur. La mise en page me parait impossible et j’ai la crainte viscérale de me tromper. Alors, mon manuscrit est sans doute perdu pour les autres et je dis bravo à tous ceux qui ont ce talent extraordinaire d’oser oser… Bravo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *