• Accueil
  • ACTUALITE
  • Interview Christophe LOUPY / Le Guide de l’Edition Jeunesse 2016

Interview Christophe LOUPY / Le Guide de l’Edition Jeunesse 2016

PortraitLoupy1. Bonjour Christophe Loupy, vous êtes le directeur de publication du Guide de l’Edition Jeunesse. Avant de parler de cet ouvrage, pouvez-vous vous présenter rapidement ?
Bien sûr, je suis auteur, principalement en littérature jeunesse, édité dans une quinzaine de pays. J’ai démarré il y a une vingtaine d’années avec des albums pour les 2-5 ans, aux éditions Milan. Puis, j’ai étendu mes expériences en écrivant des romans pour les plus grands, pour les premiers lecteurs avec de petits textes très illustrés, mais aussi pour les lecteurs plus aguerris, des 8-10 ans jusqu’aux ados.
Je me suis également essayé à l’écriture de scénarios (film d’animation et cinéma) et de romans pour adultes. Mais ce que j’aime par-dessus tout, c’est la diversité qu’offre l’écriture pour la jeunesse. En ce moment, j’écris le Tome 3 de ma série L’école des pirates, et je travaille en collaboration avec les éditions Nathan sur un cahier d’activités d’initiation à l’Anglais pour les petits de maternelle, c’est passionnant.

2. Comment êtes-vous venu à diriger Le Guide de l’Edition Jeunesse ?
J’aide et je conseille depuis de nombreuses années les auteurs débutants dans le domaine de la littérature jeunesse. Cet ouvrage est en fait le résultat de ces années d’expérience et de contacts. Je l’ai créé en 2002 pour offrir aux auteurs un outil complet. Très vite le public l’a plébiscité et il s’est rapidement installé comme une référence dans le milieu professionnel. Il offre à l’auteur débutant toutes les clés pour réussir dans l’édition jeunesse.

GDEJ_couv_20163. Justement, pouvez-vous nous parler du contenu de ce Guide ?
On y trouve une première partie avec des articles de fond, de conseils pratiques. Des conseils artistiques (Ecrire pour la jeunesse, Illustrer pour la jeunesse, passer du roman au scénario, écrire l’humour, etc), des conseils commerciaux (Trouver un éditeur, trouver un producteur, vendre intelligemment, etc), des conseils techniques (Auto-édition : papier ou numérique ?, Les subtilités de la ponctuation, etc), des conseils juridiques (Le droit d’auteur, Les 9 points à contrôler dans les contrats d’édition, Protéger ses productions, etc). La deuxième partie constitue un annuaire professionnel de plus de 1500 entrées. C’est le plus gros annuaire de la profession avec 350 éditeurs jeunesse référencés, mais aussi les producteurs d’audiovisuel et de multimédia, les auteurs, les illustrateurs, les salons du livre, les associations et organismes, les sites internet, les publications spécialisées et les prix littéraires. Et enfin, une troisième partie intitulée Les petites annonces des éditeurs où l’on trouve tous les bruits de couloirs sur les nouvelles collections, les thèmes de ces collections, ce que recherchent les éditeurs pour alimenter ces collections, bref, de quoi donner matière à travailler utilement aux auteurs.

4. Le public pour ce genre d’ouvrage n’est-il pas limité ?
Détrompez-vous, des milliers de gens écrivent et cherchent les clés pour se faire éditer. Nous avons des lecteurs en Asie et en Australie, par exemple. Ces francophones sont toujours très heureux de découvrir qu’ils peuvent commander l’ouvrage en ligne (www.leguidedeleditionjeunesse.com) à l’autre bout du monde. Et puis il y a aussi les autres professionnels du livre jeunesse (médiateurs/prescripteurs, éditeurs, organisateurs de salons du livre, etc) qui l’achètent régulièrement uniquement pour posséder cet annuaire sur un coin de leur bureau. Notre lectorat augmente d’ailleurs au fil des ans, ce qui explique la longévité de l’ouvrage (plus de 13 ans).

DevantLivre25. Merci, Christophe Loupy, pour cet échange fort instructif. Une dernière question : pourquoi avoir choisi Copy-Media ?

Je suis quelqu’un d’assez exigeant. Quand je choisis un imprimeur, je ne me contente pas de regarder que le prix. Chez Copy-Media, j’ai non seulement trouvé des prix intéressants, mais j’y trouve également la qualité de fabrication, un BAT papier, une bonne réactivité, ainsi qu’une écoute et un suivi cordiaux et efficaces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *