Faqs

Général

Durée de la protection du droit d’auteur

« L’auteur, ses héritiers ou ses ayants droit pourront faire valoir leurs droits auprès de l’éditeur ou de tout autre utilisateur de l’œuvre jusqu’à 70 ans après la mort de l’auteur. La durée de protection couvre la vie de l’auteur et se prolonge de 70 ans après sa mort…
Au terme des 70 ans post-mortem, l’œuvre entre dans le domaine public. Dès lors, celle-ci peut être reprise, traduite, reproduite, représentée, diffusée sans qu’il soit nécessaire d’obtenir l’autorisation de l’éditeur et/ou des héritiers de l’auteur ni de les rémunérer. Toutefois le droit moral étant perpétuel, inaliénable et imprescriptible, il est impératif de respecter celui-ci et de solliciter l’autorisation des héritiers si les changements apportés à l’œuvre  sont susceptibles de dénaturer ou de modifier l’œuvre. »
Extrait du livre de Florence-Marie PIRIOU « Vous écrivez ? Quels sont vos droits ». Que vous pouvez trouver à la vente chez Amazon ici.

Je réside dans les DOM TOM

Nous avons de nombreux clients dans les DOM TOM.
Il n’y a pas de problème particulier, à part des taux de TVA différents suivant le département ou territoire concerné (votre attaché commercial vous renseignera suivant votre cas).
Pour des raisons douanières le tarif de nos livraisons par voie aérienne vous est chiffré et facturé séparément de l’impression de vos ouvrages.

Combien de livres dois-je imprimer ?

La question est bien là !
Depuis quelques années le tirage moyen ne fait que baisser, nous sommes passés de plus de 10 000 exemplaires par titre il y a encore quelques années à moins de 8 000 exemplaires (7 937 exemplaires exactement en 2010). Sachant également que seulement quelques dizaines de titres dépassent 100 000 exemplaires et moins de dix dépassent le million d’exemplaires.

Qu’est ce que l’impression numérique ?

Il n’y a pas de différence fondamentale entre impression numérique et impression traditionnelle au niveau de la qualité d’impression.
La différence majeure réside dans la quantité d’ouvrages pouvant être imprimée par commande : en impression numérique on peut imprimer un exemplaire par livre si on le souhaite et jusqu’à quelques milliers d’exemplaires alors qu’en impression traditionnelle la quantité minimum se situe autour de 2 à 3000 exemplaires.
Ce n’est donc pas la qualité d’impression ou de reliure qui oriente le choix du procédé d’impression, d’ailleurs de nombreux imprimeurs de livres au sens global comme COPY-MEDIA, ne parlent pas de procédé d’impression mais bien de quantité et de délai souhaités.

Comment publier un livre ?

Rien de plus simple en auto-édition.
Il faut tout d’abord avoir un livre écrit, corrigé et prêt à être imprimé.
Ensuite demander un numéro ISBN à l’AFNIL (gratuit et assez rapide).
Nous demander un devis d’impression (avec ou sans la composition de couverture et la mise en page du corps).
Diffuser et vendre vos livres.
Rien d’autre, aucune autorisation quelconque à obtenir de quiconque.

ISBN – Comment obtenir un numéro ?

Le numéro ISBN (pour International Standard Book Number) est un numéro à 13 chiffres permettant d’identifier facilement votre livre. En France c’est l’AFNIL qui les attribue (www.afnil.org). L’obtention est assez simple, il suffit de télécharger un formulaire, de le remplir et de leur retourner, c’est gratuit et le délai d’obtention est de 3 à 5 semaines.
Attention tout de même à ces quelques remarques :
– indiquez 100 exemplaires et plus au niveau de la quantité à imprimer (en dessous vous n’obtiendrez pas de numéro)
– si vous avez l’intention de publier un deuxième livre rapidement, indiquez le à la question 4 ou 5 (suivant le formulaire) de manière à obtenir une liste de 10 numéros. Cela vous fera gagner du temps la prochaine fois !
Formulaire de demande d’obtention d’ISBN pour les éditeurs
Formulaire de demande d’obtention d’ISBN pour les particuliers
Exemple de formulaire rempli

L’arnaque de l’édition à compte d’auteur

L’éditeur qui vous propose une édition à compte d’auteur n’est tout simplement pas une vraie maison d’édition. C’est très facile à comprendre, si on vous demande de payer quoique se soit (corrections, conseil éditorial, mise en page, impression, diffusion…) c’est que vous n’êtes pas en présence d’un éditeur mais d’un simple prestataire de service. Les prix varient de 2000 à 4000 euros en général avec à la clé une petite centaine de livres pour vous. Une maison d’édition ne vous fera rien payer, c’est elle qui avance la totalité des frais et qui se charge de la diffusion de vos livres.
Dans le cas de l’édition à compte d’auteur le conseil éditorial est souvent bidon, et n’est orienté que pour flatter votre égo, les corrections orthographiques sont mal faites ou inexistantes, la mise en page est standardisée (même style de couverture par exemple, ce qui n’est pas un avantage marketing !), la diffusion et le marketing sont quasiment tout le temps inexistants comme les ventes d’ailleurs.

Comment protéger mon oeuvre ?

Nous vous conseillons le site www.copyrightfrance.com, solution économique, simple d’utilisation et fiable. Le coût est de 5 à 14 euros ttc par dépôt pour une durée garantie de 30 ans.
Le mot « Copyright » est un terme juridique applicable aux USA. Toutefois, en France et dans de nombreux pays, le mot « Copyright » est désormais entré dans le langage courant pour désigner un dépôt procurant aux auteurs une preuve d’antériorité concernant leurs créations. En France et dans les 165 pays signataires de la Convention de Berne, une œuvre est protégée du simple fait de son existence, cependant en cas de procès, l’auteur d’une création devra obligatoirement apporter une preuve d’antériorité. Copyright-France permet aux auteurs de disposer d’une preuve d’antériorité incontestable.

Pourquoi publier en auto-édition ?

Vous pouvez décider de publier votre livre en auto-édition uniquement pour vous faire plaisir et conserver pour votre famille ou vos amis un témoignage de votre vie, de votre expérience ou de vos voyages.

Mais avec la conjoncture actuelle plutôt difficile, il n’est pas évident de trouver un éditeur traditionnel. Et d’ailleurs pourquoi laisser à un tiers qui n’a pas forcément les mêmes objectifs que vous la maîtrise d’œuvre de votre ouvrage. Rester indépendant vous permettra de dégager des bénéfices bien plus importants, entre 30 et 70 % du prix de vente de votre ouvrage à la place des ridicules 10% et moins du réseau traditionnel.

De plus, si votre ouvrage couvre une niche éditoriale pas encore traitée et trop restreinte pour intéresser un gros éditeur, vous pourriez tout à fait avoir de très bons résultats et de gros bénéfices (qui s’intéresse aux papillons endémiques des régions du sud-ouest de la France ou à la cuisine traditionnelle d’Hasparren à côté de Bayonne).

En tout dernier lieu, l’intérêt de l’auto-édition réside dans la rapidité de réalisation de votre projet. Si vos textes sont prêts, votre livre sera dans les rayons des librairies en quelques semaines voir 2 ou 3 mois, alors qu’habituellement cela peut durer jusqu’à 1 an et demi.

L’auto-édition solution viable de nos jours ?

Il y a encore quelques années le budget pour publier un livre était assez élevé, de  7 500 à 15 000 euros pour quelques centaines d’exemplaires. La composition graphique de la couverture, la mise en page sur machines typographiques, la création de films, la gravure de plaques offset, l’impression, l’assemblage des cahiers et le façonnage en dos carré cousu collé engendraient des frais élevés que peu de particuliers ne pouvaient supporter.
De nos jours, les ordinateurs, les logiciels de mises en page gratuits (comme open office), les presses numériques pour l’impression et l’encollage en dos carré collé sans couture permettent de mettre en page, d’imprimer et de relier un livre pour quelques centaines d’euros.

Pourquoi ne pas confier mon livre à l’imprimeur du coin de ma rue ?

Cette anecdote vaudra explication : Un de nos clients de la région Lyonnaise souhaitant réimprimer son livre et trouvant le prix pratiqué par son imprimeur local trop élevé nous a consulté par internet (cet imprimeur lui fournissait déjà cartes de visites et dépliants publicitaires pour une autre activité). Quelle n’a pas été sa surprise quand pour son ouvrage au format poche de 150 pages en noir et blanc et en 200 exemplaires avec une couverture en couleur pelliculée nous lui avons annoncé un prix de 825 euros ttc (livraison à Lyon comprise) alors qu’il avait payé plus de 3500 euros pour sa première commande chez son imprimeur historique. Après enquête et explications nous nous sommes rendus compte que cet imprimeur n’était pas du tout équipé pour imprimer des livres et que la reliure de l’ouvrage était en plus sous-traitée chez un façonnier ! Le plus surprenant est que ce client ne s’en soit inquiété que lors de la réimpression de l’ouvrage ! Jamais nos conseillers commerciaux, experts en auto-édition n’aurait pu proposer un tel prix unitaire de 17,50 euros ttc par livre rendant de fait celui-ci invendable.

Aide financière aux auteurs

Afin d’allier le plaisir d’écrire et les nécessités de la vie. Pour vous permettre de mener à bien votre projet, le Centre National du Livre (C.N.L.) attribue des bourses d’écritures et des aides financières pour la création et l’édition. Ces différentes formes d’aides s’adressent aux auteurs dont le caractère professionnel est attesté par la publication d’au moins un ouvrage (à compte d’éditeur ou qui ne soit pas à compte d’auteur).
Pour plus d’informations sur ces bourses (C.N.L.)
La Maison des Écrivains et de la Littérature (M.E.L.) informe et soutient les auteurs et la création littéraire dans des conditions similaires à celles du C.N.L.
Pour plus d’informations sur ces bourses (M.E.L.)
Certains Conseils Régionaux ou des municipalités peuvent être sensibles et soutenir financièrement votre projet pour peu qu’il fasse référence à l’histoire régionale ou locale.

Quand et comment s’effectue le règlement de ma commande ?


Nos conditions générales de ventes précisent qu’un acompte de 50% doit être versé à la commande (lors de la signature du devis et de l’envoi de vos fichiers), le solde doit intervenir au plus tard lors de la validation de votre BAT papier. Pour les entreprises, maisons d’éditions et administrations, une étude d’ouverture de compte avec règlement à 45 jours fin de mois pourra être demandée auprès de notre partenaire d’affacturage sur fourniture de vos numéros siret et TVA intra-communautaire.

Impression et livraison

Réaliser vous un 1er exemplaire avant impression ?

Oui, nous réalisons un premier exemplaire à l’identique de votre tirage définitif. Il est livré en colissimo dans votre boîte aux lettres (ce service est toujours compris dans nos devis). Nous appelons ce 1er exemplaire le BAT (ou Bon A Tirer).

Archivez-vous les fichiers pour réimpression ?

Nous gardons gratuitement vos fichiers ainsi qu’un livre exemple pris lors de la production pour le contrôle qualité et colorimétrique lors d’un retirage.
Ce qui vous permet de recevoir rapidement vos commandes en retirage, généralement dans un délai d’une semaine.

Imprimez-vous des livrets ?

L’impression de livrets est une de nos activités principales. Beaucoup de nos clients pensent que nous n’imprimons que des livres encollés, mais nous sommes plus particulièrement spécialisés dans l’impression d’ouvrages contenant de nombreuses pages en noir et blanc ou couleur et ayant besoin d’une reliure quelle qu’elle soit.
Les livrets sont reliés en pliant les pages en deux, en les assemblant, et en les reliant par la pose de 2 agrafes à cheval. Ils sont limités à moins d’une centaine de pages pour des raisons techniques d’agrafage.

Qu’est ce que l’impression 4 couleurs (quadrie) ?

C’est le procédé commun d’impression de toutes les imprimantes ou presses numériques ou offset, l’utilisation combinée de 4 encres : le cyan, le magenta, le jaune et le noir (d’où le terme CMJN).
L’impression de ces 4 couleurs en superposition crée une image en couleur, ce procédé est utilisé pour imprimer les couvertures de vos livres ou les photographies du corps de l’ouvrage.
C’est pour cela que pour imprimer un livre photo nous vous demandons de fournir des fichiers PDF en séparation CMJN des couleurs. Notre service prépresse est à votre disposition pour vous expliquer comment réaliser ces fichiers.

Dans combien de temps vais je recevoir mes livres ?

A réception de vos fichiers, nous réalisons un Bon à Tirer de votre livre à l’identique du tirage final, cette opération prend 1 à 2 jours puis nous expédions ce BAT par colissimo  ce qui rajoute un délai de 2 jours.
L’impression prend 3 à 5 jours ouvrés, l’expédition de vos colis prend 1 à 3 jours de plus en fonction du mode de livraison et de votre situation géographique.

Qu’est ce qu’un papier bouffant ?


La main d’un papier (ou indice de bouffant) est le rapport entre l’épaisseur du papier et son grammage. Beaucoup de gens confondent grammage et épaisseur, deux papiers de grammages identiques peuvent avoir des épaisseurs différentes et donc une main différente. Les papiers à main élevée sont dits « bouffants ». Ils sont utilisés pour augmenter l’épaisseur du dos de votre livre quand celui-ci à peu de pages. Par exemple : un livre de 200 pages imprimé en papier offset blanc 80 gr (avec une main de 1,2) aura un dos d’une épaisseur de 10,7 mm, alors que le même livre imprimé sur un papier bouffant blanc 80gr (avec une main de 1,8) aura un dos d’une épaisseur de 15,2 mm. La différence est due au fait que ces deux papiers de même grammage (80 gr) ont des épaisseurs différentes (99 et 144 micromètres par feuille précisément). Pour aller plus loin…

Obligations légales

Durée de la protection du droit d’auteur

« L’auteur, ses héritiers ou ses ayants droit pourront faire valoir leurs droits auprès de l’éditeur ou de tout autre utilisateur de l’œuvre jusqu’à 70 ans après la mort de l’auteur. La durée de protection couvre la vie de l’auteur et se prolonge de 70 ans après sa mort…
Au terme des 70 ans post-mortem, l’œuvre entre dans le domaine public. Dès lors, celle-ci peut être reprise, traduite, reproduite, représentée, diffusée sans qu’il soit nécessaire d’obtenir l’autorisation de l’éditeur et/ou des héritiers de l’auteur ni de les rémunérer. Toutefois le droit moral étant perpétuel, inaliénable et imprescriptible, il est impératif de respecter celui-ci et de solliciter l’autorisation des héritiers si les changements apportés à l’œuvre  sont susceptibles de dénaturer ou de modifier l’œuvre. »
Extrait du livre de Florence-Marie PIRIOU « Vous écrivez ? Quels sont vos droits ». Que vous pouvez trouver à la vente chez Amazon ici.

ISBN – Garde t-on le même numéro à la deuxième édition ?

Non, en tant qu’éditeur de livres, vous devez changer votre numéro ISBN à chaque nouvelle publication. C’est pour cela que nous vous conseillons de demander dés le départ une liste de 10 numéros.

 

ISBN – Dois-je avoir mon propre numéro ?

Pour faire publier un livre, il est indispensable que vous ayez votre propre ISBN. C’est obligatoire. Grâce à ce numéro ISBN, il n’y aura pas de différence entre une maison d’édition comme Gallimard et votre petite structure, à part le fait que Gallimard publie des centaines de titres par an. Même si vous changez d’imprimeur, de distributeur, de libraires, votre livre conservera ce numéro unique tout au long de sa vie. Quand vous réimprimerez dans quinze ans (peut-être), ce sera à nouveau avec ce même numéro.

Quel est le taux de TVA ?

Depuis le 1er Janvier 2013, le taux de TVA sur les livres en France est à nouveau de 5,5%, que ce soit pour les livres « papier » ou pour les livres « numériques ». Ce taux devrait passé à 5% le 1er Janvier 2014.
Au niveau de la mise en page, de la composition graphique de la couverture, des frais de prépresse le taux de TVA est de 19,6%.
Il est donc possible d’avoir deux taux de TVA différents sur votre facture.

L’attribution d’un numéro ISBN par l’AFNIL à une publication n’entraîne en aucun cas le bénéfice automatique du taux réduit de TVA. Les critères régissant le bénéfice du taux réduit de TVA (5,5%) sont déterminés par l’administration fiscale. En cas de doute sur la possibilité ou non de bénéficier du taux réduit de TVA, il est inutile de contacter l’AFNIL qui n’est pas habilitée à émettre un conseil ou un avis, l’administration fiscale étant seule compétente dans ce domaine. 

Pour plus d’information, consultez l’instruction fiscale 3C-4-05 rappelant et élargissant le champ d’application du taux de TVA réduit pour les livres. Télécharger le document.

Mention pour livre jeunesse

Si votre ouvrage cible les jeunes enfants, vous devez inscrire dans les premières pages du livre : « Loi n°49-956 du 16-07-1949 sur les publications destinées à la jeunesse » .

Qu’est ce que le dépôt légal ? Quelle obligation ?

Le dépôt légal est conçu comme la mémoire du patrimoine culturel diffusé sur le territoire national. Institué en 1537 par François Ier, il permet la collecte, la conservation et la consultation de documents de toute nature, afin de constituer une collection de référence, élément essentiel de la mémoire collective du pays.
Le dépôt légal est obligatoire pour les livres, quel que soit leur procédé technique de production, d’édition ou de diffusion, dès lors qu’ils sont mis à la disposition d’un public qui excède le cercle de famille, à titre gratuit ou onéreux.
Formulaire de dépôt légal en PDF à remplir
Lien vers le dépôt légal en ligne (site extranet BNF)

ISBN – Si je mets un N°ISBN, dois-je mettre le prix sur mon livre ?

C’est une obligation.
« Une fois le livre réalisé, il est mis dans le commerce par le diffuseur, le distributeur et la librairie. En France (comme dans certains pays européens), la commercialisation du livre est régie par la loi. En France, il s’agit de la loi de 1981 dite Loi Lang, qui instaure le prix unique du livre. En effet, l’éditeur doit fixer le prix de son livre (avec marquage du prix au dos, obligation peu souvent respectée), le point de vente (librairie ou surface spécialisée) et personne ne peut vendre le livre à un prix différent (supérieur ou inférieur), excepté une remise maximum de 5 % (effectuée directement à la caisse ou sous forme de carte de fidélité), et de 9% pour les collectivités (comme les bibliothèques) » Source wikipedia. Pour en savoir plus…

Quelles sont les mentions obligatoires ?


– Le nom (ou raison sociale) et l’adresse de l’éditeur.
– Le nom (ou raison sociale) et l’adresse de l’imprimeur (le pays en cas d’impression à l’étranger).
– La date de l’achèvement du tirage.
– La mention de l’ISBN (si vous vendez votre ouvrage au-delà 100 exemplaires – www.afnil.org).
– Le prix en Euros.
– La mention « Dépôt légal » suivie du mois et de l’année du dépôt.
Ces mentions sont inscrites habituellement à la dernière page de l’ouvrage, ou à la page précédant la page de titre.
Pour en savoir plus…

Composition graphique

Comment réaliser mon code barre ?

Une fois le numéro ISBN obtenu, vous avez la possibilité de réaliser un code barre qui sera ensuite inséré au dos de la couverture. Ceci n’est absolument pas une obligation, en effet ce code est uniquement destiné aux libraires pour faciliter le passage en caisse lors de la vente des livres. Notre service prépresse vous réalisera gratuitement ce code barre sur demande et pourra l’insérer sur votre couverture (laisser alors un espace de 3×2 cm) avec un fond blanc.

Dois-je numéroter les pages de mon ouvrage ?

Il est vivement conseillé de numéroter les pages. L’absence de foliotage ne permet pas à nos services de pouvoir contrôler l’intégrité de votre ouvrage lors de son impression.

Puis-je utiliser une image qui ne m’appartient pas ?

Avant de pouvoir utiliser sur votre couverture (ou dans votre ouvrage) des photos prises sur internet, sur divers supports ou par vos soins, vérifiez que vous en possédez des droits à l’image (article 9 du code civil, en savoir plus). Contactez des sites spécialisés dans les photos libres de droit (liste ci-dessous). Attention : libre de droit ne signifie pas usage gratuit, mais usage d’une œuvre à un coût forfaitaire dans un cadre bien défini à l’avance.
http://www.photo-libre.frhttp://www.bajstock.com/http://wir.free.fr/Wir/http://fr.fotolia.com/

A partir de quelle largeur puis-je écrire un texte sur le dos de mon livre ?


Vous pouvez écrire un texte à partir d’une largeur de 7 mm, en dessous, les tolérances de calage au façonnage empêchent une réalisation correcte du livre. De même, une image ou des couleurs différentes entre la 1ère et la 4ème de couverture se rejoignant sur le dos du livre peuvent engendrer des problèmes de réalisation.

Distribution, Marketing

Dois-je créer un site internet dédié à mon livre ?

Oui, c’est certain.
Il est important que les lecteurs potentiels puissent trouver facilement des informations sur votre livre et internet est le meilleur vecteur de communication. Créer votre site internet, c’est jouer à armes égales avec les plus grands éditeurs ; achetez quelques publicités sur google adwords, créez une page « fans » sur facebook, échangez des liens avec d’autres auteurs ou associations d’auteurs.
Mettez en ligne une partie ou un chapitre entier de votre livre en lecture gratuite pour attirer les lecteurs. N’oubliez pas le bon de commande en bonne et due forme ainsi que la version à télécharger de votre ouvrage si vous le souhaitez.
Une dernière chose, il est souhaitable que le Nom de domaine de votre site corresponde exactement à celui du titre de votre livre (comme les films), sil n’est pas libre, ajoutez des « tirets » et des « points » entre les mots pour vous en rapprocher le plus possible (vérifier les noms de domaines disponibles ici).

Que me conseillez vous pour mieux vendre mon livre ?

1) Soignez sa présentation et confiez au minimum la composition de sa couverture à un spécialiste (demandez un devis), surtout si vous n’êtes pas un habitué de la mise en page.
2) Participez aux salons du livre : regroupez vous avec d’autres auteurs auto-édités (pensez à vous inscrire vous sur notre groupe facebook pour créer des contacts) pour diminuer les frais d’inscription à ces salons. Surtout ne restez pas passif à attendre le lecteur derrière vos livres. Je vous recommande le dossier du site www.jepensepublier.com trés bien fait à ce sujet.
3) Procurez vous du matériel marketing (cartes de visite, cartes postales, marques-page, affiches…) cela a l’air évident mais de nombreux auteurs n’ont même pas de cartes de visites ! Votre attaché commercial pourra vous procurer tous ces produits.
4) Visiter vos librairies préférées et proposez leur votre livre à la vente directement sans passer par le réseau de distribution. Attention ils vont vous demander une commission de 30 à 50% suivant leur notoriété, ce qui est la règle en France.
5) Créez votre site internet dédié spécialement à votre livre. Avec biographie de l’auteur, extrait du livre, critiques et témoignages de vos lecteurs, coupures de presse…) N’oubliez pas le bon de commande en ligne facilement accessible.
6) Proposez une séance de signatures à vos libraires préférés, même s’ils n’acceptent pas votre livre sur leurs rayons, ils seront sûrement intéressés par un peu d’animation.

Témoignages